You are here

Revenu de base : notre dossier

Undefined
Date: 
17.11.2013
Type source: 
Media: 
Page de gauche
Themes: 

Dimanche, 17 Novembre 2013 12:18 | Écrit par http://www.pagesdegauche.chPDF  |  Envoyer

A l'occasion du dépôt de l'initiative RBI, Pages de gauche vous invite à relire son dossier de l'été 2012. Il ne fallait pas moins de dix pages pour parler de ce sujet qui réunit plusieurs débats tout à fait centraux pour la gauche: l’idée d’un revenu de base inconditionnel. De nombreuses personnes y réfléchissent depuis quelque temps, une initiative populaire a été lancée en Suisse, et la gauche est partagée sur le sujet! C’est pourquoi Pages de gauche a décidé d’y consacrerson dossier d’été.

Le revenu de base inconditionnel: première approche

Le récent lancement d’une initiative populaire par l’antenne suisse du réseau BIEN (Basic Income Earth Network), demandant l’introduction d’un revenu de base inconditionnel (RBI), nécessite qu’on se penche sur le sujet et qu’on en discute sérieusement.  Le projet en question est simple: il s’agit de verser à chacun·e un revenu, de la naissance à la mort, sans aucune condition de travail, de cotisations ou d’«employabilité». Au-delà de l’initiative proprement dite, l’idée d’un revenu garanti a déjà connu de nombreuses formulations par la passé, et des  modalités de mise en œuvre très diverses, ce qui ne facilite pas  sa compréhension. Le principe divise d’ailleurs la gauche, et en  particulier le Parti socialiste, ce qui n’est pas la moindre  raison pour l’examiner de plus près. Certain·e·s rappellent que  l’idée est d’inspiration néolibérale, alors que d’autres y voient  parfois une solution à tous les problèmes sociaux.

Nous avons décidé de consacrer un nombre de pages inhabituel à cette question, car l’introduction du RBI et ses modalités  de mise en place nous paraissent  condenser quantité de débats  tout à fait fondamentaux à  gauche: sur nos projets, sur notre  rapport à la société capitaliste ou  au libéralisme, sur le concept de  réforme, etc.

Questions importantes

Les modalités d’application d’un RBI peuvent être extrêmement variées et, au-delà même du  ontexte politique dans lequel il  serait instauré, peuvent déjà donner des orientations politiques  complètement différentes au projet. Au moins quatre éléments  nous paraissent devoir être pris  en compte dans les discussions  autour du RBI:

1. Quel doit être le montant d’un tel revenu de base, ou plutôt,  à quoi doit-il servir? Entre une  simple allocation de quelques centaines de francs, l’actuel montant  de l’aide sociale ou quelque chose qui s’approche du salaire minimum demandé par les syndicats,  les écarts quantitatifs deviennent de vraies différences qualitatives  quant aux finalités assignées au  RBI. On peut vouloir abaisser la  charge salariale liée aux emplois  les moins qualifiés (dont le salaire  serait alors complété par une allocation universelle), ou, tout au contraire, transférer une part importante de la richesse produite  dans un salaire socialisé suffisant  pour vivre et versé à chacun·e.

2. Quel serait son mode de  financement? Entre les personnes  qui voudraient le financer par une  augmentation de la TVA et celles  qui parlent d’un financement par  la hausse des cotisations patronales, les différences politiques et  économiques sont immenses.

3. Quel rôle assigne-t-on  aux services publics dans les ré- flexions autour du RBI? Si d’une  part certain·e·s pensent qu’un RBI  suffisamment élevé permettrait de les faire disparaître puisque  chacun·e pourrait les payer selon  leur coût réel, d’autres propositions leur conservent une place  tout à fait fondamentale.

4. Enfin, quel horizon est fixé  pour ces projets? Il peut s’agir  de propositions relativement  modestes visant à la hausse des  transferts sociaux et à la réforme  des assurances sociales, mais on  peut aussi vouloir, beaucoup plus  radicalement, sortir purement  et simplement du capitalisme en  supprimant le marché du travail  et la domination du capital sur les travailleuses·eurs.

C’est guidé·e·s par ces quatre  questions que nous avons cherché à clarifier les débats autour  du RBI et de ses différentes variantes. Suivant l’articulation des  réponses à ces questions, le RBI  peut en effet se muer en proposition ultra-libérale ou en projet  de réforme radicale et anticapitaliste. Et comme souvent, le diable  se cache dans les détails…

Débats internes

Cette question du RBI a provoqué des débats animés au sein  de la rédaction, débats dont ce  dossier porte en partie la trace.  C’est la raison pour laquelle  nous ne défendons pas de position tranchée sur le sujet. Nous avons surtout essayé  d’aborder le problème sous un  maximum d’angles différents,  parlant à la fois du travail en  tant que valeur, des incitatifs liés au RBI, de l’allocation aux migrant·e·s, de la notion d’universalité ou du RBi dans la perspective du  travail domestique.

---------------

Ce texte n'est que l'intro au dossier... qui se trouve en lien dans le pdf:

http://gauche.ch/pdf/Pdg_113.pdf

Personal info
Contributor: 
Mathieu Despont
Organisation, Media, etc: 
Page de gauche