Vous êtes ici

Notre invité: Oswald Sigg parrain de l'initiative sur le revenu de base

Français
Date: 
11.11.2013
Type source: 
Media: 
RTS émission TTC

13:15
J: Le dépôt d'une initiative fédérale est toujours l'occasion d'un happening ethno-politique. Le 4 octobre dernier ce fût une avalanche de pièces de 5 centimes. 8 millions de pièces jaunes qui symbolisent les 8 millions d'habitants qui auraient droit à un revenu de base.L'initiative a été déposée à la chancellerie fédérale avec 130'000 signatures. Elle prévoit le versement d'un salaire inconditionnel pour chaque personne, qu'elle soit riche ou pauvre, qu'elle travaille ou non. Le texte ne précise ni le montant ni le mode de financement mais les initiants parlent de 2500 CHF par mois ce qui coûterait dans les 200 milliards. C'est le tiers de la richesse nationale qui serait ainsi redistribué à la population.

[extrait vidéo de OS lors de la remise de l'initiative] OS: "C'est utopique [..] mais nous avons en Suisse avec notre culture politique la chance de réaliser des utopies"

J: Cet utopiste n'est pas un inconnu, Oswald Sigg a été vice-chancellier de la Confédération, bras-droit de plusieurs Conseillers fédéraux et même porte-parole de la vénérable SSR. L'initiative a suscité pas mal de curiosité dans la presse étrangère. En Suisse syndicats et patronat ont pris position contre. Même les observateurs pourtant critiques de la finance ne sont pas convaincus.

[extrait vidéo de Paul Dembinski (observatoire de la finance) lors de l'émission "Faut pas croire" du 5 mai 2012] PD: "On a l'impression que l'introduction d'un revenu de base résoudrait en quelque sorte tous les problèmes sociaux. J'ai l'impression que c'est plus quelque chose qui détruit la société, du lien, de la solidarité, qui ne le crée.

[retour live] J: "Oswald Sigg bonsoir !"
OS: "Bonsoir"
J: "Vous êtes un type sérieux, qu'est-ce que vous êtes aller faire dans cette aventure dont vous dites vous-même que c'est une utopie ?"
OS: "Oui. C'est une utopiiie..maais une utopie réalisable."
J: "Alors, l'économiste qu'on vient d'entendre, Paul Dembinski, dit que c'est une aberration économique, que ça donne l'illusion un peu qu'on peut toucher un revenu sans travailler, sans faire d'effort."

OS:"Heeee, ça n'est pas un un un travail ..euh, sans revenu, euh, ou : le travail sans revenu c'est justement le problème. Nous avons aujourd'hui beaucoup de travails..travaux qui sont rémunérés..des fois ils sont pas assez rémunérés, mal payés.. mais nous avons surtout aussi 50% des travaux de la société pas seulement de l'économie qui ne sont pas payés du tout."

J:"Vous pensez au travail à domicile, du bénévolat.."

OS:"Voilà, les travaux de domicileeee, le nettoyageee, euh, les soins etc, .."

J:"Ce que vous voulez dire par là c'est qu'il n'y a pas toujours un lien entre le travail et sa rémunération, c'est ça que vous voulez dire ?"

OS:"C'est ça"

J:"Alors si on essaie de se projeter un peu, comment ça va se passer ? On toucherait tous, à partir de quel âge, un chèque de 2500 francs ? Par mois ?"

OS:"Euh, nous pensons qu'on pourrait partir avec 2500 francs, ça c'est une idée sur le papier n'est-ce pas, c'est la politique qui devra définir combien, eeeu, serait le revenu de base.."

J:"Alors ce qu'il faudra définir avant tout c'est comment on va le financer hein ce revenu de base, on l'a dit tout à l'heure, 2500 francs par personne, ça voudrait dire 200 milliaaards (!) à trouver. Qui va payer ces 200 milliards qui sont une somme énorme, qui est le tiers du produit national brut ?"

OS:"Donc justement nous posons simplement la question de fonds si oui ou non il devrait y avoir une instauration du d'un revenu de base."

J:"Toute la question c'est comment on va le payer quand même."

OS: "Mais.. oui,, justement, il est, il est à payer, c'est à dire on peut le financer, eeeeuh, par trois sources, eeeuh, une fois par une partie des assurances sociales, EEEEUh, .."

J: "Qui seraient moins nécessaires vu qu'on aurait tous ce revenu de base"

OS: "Qui seraient toujours nécessaires mais qui seraient transférées au revenu de base, une partie des assurances sociales.."

J:"Donc de l'assurance chômage..de l'AVS"

OS:"ET, et et puis et puis aussi des contributions de l'économie, c'est à dire des employés et des employeurs, et finalement troisièmement, euh, une troisième source ça serait un impôt spécial..moi je pense personnellement il serait bien de de de faire une TAXE sur les transactions financières donc une taxe Tobin pour pour assurer en quelque sorte un un financement solidaire de cette oeuvre sociale parce que ça reste finalement une grande oeuvre sociale euuh, ce revenu de base inconditionnel."

J:"Vous n'avez pas peur que tous les tous les étrangers voudront habiter en Suisse s'il suffit d'habiter en Suisse pour toucher un chèque de 2500 francs ?"

OS: "Oui, certainement ! Mais euh là il faut quand même dire et avouer que la Suisse ne pourra pas introduire isolément ce revenu de base. Je pense que ça sera à toute l'Europe euh de l'introduire, de introduire le même système et le thème du revenu de base inconditionnel est un thème dans pratiquement tous les pays européens comme en Suisse et là je crois que pour une fois.."

J:"C'est une révolution.."

OS:"On serait avec l'Europe"

J:"D'accord ! Mais on risque de ne pas le voir demain puisque c'est une révolution copernicienne que vous nous proposez"

OS:"Mais justement, c'est une utopie encore, c'est une utopie mmm presque encore un peu comme en en 1880 l'AVS, là aussi on parlait d'une utopie, d'une aberration de de de pouvoir financer et la la fin de de de la vie n'est-ce pas et ça a quand même duré 60 ans jusqu'à ce qu'on a réalisé cette utopie là. Celle-ci ne durera pas aussi longtemps mais quand même.. moi je je vais pas le le voir."

J: "Et bien je ne suis pas sûr de la voir moi non plus malheureusement (haha). Oswald Sigg merci en tout cas d'être venu en direct sur ce plateau.."

(Merci Charly pour la transcription)

Les réactions sont à faire sous le post à ce propos sur la page facebook de l'émission TTC:
https://www.facebook.com/toutestaxescomprises/posts/637084409675316

Personal info
Contributor: 
Mathieu Despont
Organisation, Media, etc: 
RTS émission TTC