Vous êtes ici

Bénéfice en hausse de 96% et 200 postes biffés

Français
Date: 
02.02.2015
Type source: 
Media: 
20 minutes
Themes: 

Julius Baer a enregistré un bénéfice net (IFRS) en hausse de 96% sur un an à 367 millions de francs en 2014. Malgré cela, l'établissement va biffer quelque 200 postes.

 

En raison du renforcement du franc, la banque privée zurichoise annonce un programme de réduction des coûts à hauteur de 100 millions de francs. L'établissement va ainsi biffer quelque 200 postes.

Réseau informatique modernisé 

L'éditeur genevois de logiciels bancaires Temenos a été sélectionné par la banque privée zurichoise Julius Baer pour moderniser son infrastructure informatique. Le montant du contrat n'a pas été précisé. 

Dans un premier temps, Temenos mettra à jour les systèmes du gestionnaire de fortune en Asie, avant de s'attaquer à d'autres régions dont l'Europe, selon un communiqué du groupe genevois. «Le secteur de la banque privée fait face à des changements majeurs. Les contraintes régulatoires augmentent en même temps que les attentes des clients changent», a indiqué le directeur général (CEO) de Temenos, David Arnott. 

La Banque cantonale de Zurich (BCZ) a évalué le contrat entre 30 et 40 millions de dollars (entre 27,9 et 37,2 millions de francs) pour les seuls logiciels, répartis sur plusieurs années. Le contrat avec Julius Baer permettra de renforcer l'activité auprès des gestionnaires de fortune.

La réduction de postes se fera par le biais des fluctuations naturelles, mais aussi par la suppression de personnel, précise lundi Julius Baer dans un communiqué. Les coupes affecteront principalement les opérations de «back-office» et de «middle-office».

Côté résultats, les fonds sous gestion ont augmenté de 14% à 291 milliards de francs. Le bénéfice net ajusté, qui illustre la performance opérationnelle sous-jacente, ressort lui en hausse de 22% à 586 millions de francs. Le bénéfice net (IFRS) a lui augmenté de 96% sur un an à 367 millions de francs en 2014. Au niveau des revenus, le produit d'exploitation a crû de 16% à 2,55 milliards.

L'intégration des activités de gestion de fortune hors Amériques et Japon de Merill Lynch est par ailleurs entièrement terminée et les objectifs de restructuration pour 2014 ont été atteints, précise Julius Baer. Le conseil d'administration va proposer le versement d'un dividende de 1 franc par action, contre 60 centimes un an auparavant, lors de la prochaine assemblée générale le 15 avril.

Personal info
Contributor: 
Mathieu Despont
Organisation, Media, etc: 
20 minutes