Vous êtes ici

Le peuple votera sur cinq sujets dont l'asile en juin

Français
Date: 
27.01.2016
Type source: 
Media: 
tdg

Le peuple votera sur cinq sujets dont l'asile en juin

SuisseLe Conseil fédéral a présenté le menu des prochaines votations mercredi. La révision de la loi sur l'asile sera en jeu.

Le Conseil fédéral a présenté les objets fédéraux des votations du 5 juin prochain.

Le Conseil fédéral a présenté les objets fédéraux des votations du 5 juin prochain.Image: Archives/Keystone

Service public

L'initiative «En faveur du service public», lancée par des journaux de défense des consommateurs, veut contraindre les entreprises liées à la Confédération à faire primer un service abordable et de qualité pour le public sur la réalisation de bénéfices. En clair, la Confédération ne pourrait plus poursuivre des buts lucratifs ou fiscaux pour les prestations de base du service public.

En ligne de mire essentiellement, les CFF, La Poste et Swisscom. L'initiative se dresse aussi contre les salaires élevés des dirigeants d'entreprises publiques.

Elle est rejetée par le Conseil fédéral et les Chambres. Elle affaiblirait aussi bien le service universel que l'efficacité et la compétitivité des entreprises concernées.

Revenu de base

Autre initiative populaire au menu, celle sur le revenu de base inconditionnel. Pour les initiants issus de milieux intellectuels, il n'y a plus assez de travail pour tous et l'Etat social n'arrive plus à remplir sa tâche. Une allocation universelle constituerait une nouvelle solution.

Berne devrait verser, sans travail en retour, un montant mensuel qui pourrait être fixé à 2500 francs par adulte et 625 francs par mineur. Les sommes et les modalités de financement devraient toutefois être réglés dans une loi. Tant le Conseil fédéral que les Chambres rejettent ce texte, jugé dangereux et idéaliste.

«Vache à lait»

L'initiative populaire «pour un financement équitable des transports», dite «vache à lait», veut reverser l'entier du produit de l'impôt sur les huiles minérales à l'infrastructure routière, soit environ 3 milliards de francs. Seule la taxe prélevée sur les carburants d'aviation ne reviendrait pas aux automobilistes.

La moitié de l'enveloppe en question va actuellement dans la caisse générale de la Confédération. Une attribution que contestent les partisans du texte, majoritairement issus du lobby routier et des rangs de l'UDC et du PLR: l'argent de la route doit aller à la route.

Les Chambres n'ont rien voulu savoir. La perspective d'un trou d'1,5 milliard de francs dans les caisses de la Confédération a notamment été massivement critiquée.

Procréation assistée

Enfin, les Suisses devront voter à nouveau sur la question de la procréation médicalement assistée. Le diagnostic préimplantatoire, que 61,9% des Suisses ont accepté d'inscrire dans la constitution en juin 2015, permet aux couples porteurs d'une maladie génétique grave de ne plus la transmettre à leur enfant.

Malgré les garanties établies dans la loi d'application du Parlement afin de proscrire ou limiter fortement la possibilité de sélection d'embryons, le Parti évangélique suisse a lancé le référendum contre ce texte. Des organisations actives dans le domaine du handicap ont également récolté des signatures. Elles craignent que la loi ne permette une application presque sans réserve du diagnostic préimplantatoire. (ats/nxp)

(Créé: 27.01.2016, 13h55)

 

Personal info
Contributor: 
Mathieu Despont
Organisation, Media, etc: 
tdg