Vous êtes ici

Faut-il être gros pour toucher le RBI?

Français
Date: 
12.05.2016
Type source: 
Media: 
Le Temps

La nouvelle campagne des opposants au RBI montre un gros roi Fainéant en train de nous narguer. Elle copie une campagne des initiants qui se voulait drôle. C'est doublement contre-productif. Et discriminant pour les personnes en surpoids.   

Un homme blanc et gras, le Marcel maculé de taches, nous regarde d’un air narquois. Il est assis sur un canapé défraîchi, à côté d’un lampadaire de travers. Sur la table, un cendrier plein de mégots, un reste de pizza et des canettes de bière. L’homme porte une couronne en papier doré. C’est un roi fainéant. Texte de cette affiche collée un peu partout en Suisse romande: «Fr. 2.500. – par mois qui paiera?» Le message est clair: si vous votez oui le 5 juin au Revenu de base inconditionnel, vous encouragez l’obésité, la fainéantise, la saleté, la dépendance et l’arrogance.

Pourquoi les opposants à l’initiative ont-ils jugé nécessaire de faire campagne puisqu’ils sont déjà assurés de leur victoire? Je ne vois qu’une raison: humilier les initiants; en rajouter une couche pour que le pourcentage des «oui» soit en dessous du seuil de dignité pour une initiative, soit 25%; balayer jusqu’au souvenir de ce Revenu.

Détournement parodique

L’affiche est laide, mensongère, caricaturale et discriminante, notamment pour les personnes en surpoids, mais elle ne sort pas de nulle part. Elle est inspirée d’un clip (indisponible depuis jeudi 17h) de campagne des pro-RBI qui montre un homme ventru, le Marcel fatigué, clope au bec, en train de gratter frénétiquement son billet de loterie. «Vous en avez marre de ne jamais gagner. Le revenu universel est pour vous!» J’ai d’abord cru à un détournement parodique des opposants. Pas du tout! Elle provient bien des initiants qui ont imaginé toute une série de «Vous en avez marre!»,à l’image de ce clip où une jeune fille est en train de se rhabiller tandis qu’un homme lui donne quelques billets. «Marre des petits jobs d’étudiants. Le RBI est pour vous!»

 

Copier-coller-recycler

Bien sûr, si le Revenu est universel, tout le monde y a droit, les râleurs, les joueurs, les étudiantes qui vendent leurs services. Je comprends l’envie de séduire par le second degré, et salue l'audace de rappeler qu’il n'est pas nécessaire d'être vertueux pour bénéficier du RBI, mais c’est tellement tarabiscoté qu’on ne comprend rien au message. Comme autogoal, on n’a pas fait mieux.

 

La campagne des opposants n’est guère plus convaincante. Son copier-coller, comme l'a montré Nouvo de la TSR, est aussi paresseux, arrogant et profiteur que son roi Fainéant puisqu’elle recycle tout, même le vieux t-shirt sale. C’est ce qui s’appelle «vivre aux crochets».

 

Personal info
Contributor: 
Mathieu Despont
Organisation, Media, etc: 
Le Temps